Aujourd’hui, 8 mars, journée de la femme,  un sujet 100% Runneuz, et tant pis si nos amis runneurs mâles ne comprennent pas!

Aujourd’hui  on va causer maintien, confort, anti ballotage, aérodynamisme et performance  : on va parler des soutiens gorges de course à pied!!!

Je m’adresserai en particulier à toutes les volontaires qui ont le courage de se mettre à la course à pied afin de perdre un peu de poids! A vous les vraies runneuz avec des formes et une volonté d’enfer! 

D’une part, c’est difficile de chausser ses runnings , mais dès que l’on réussi à enchaîner quelques foulées … plof plof plof… nous voilà dans l’obligation de contrôler la liaison Lille Marseille qui s'opère sous notre nez (vous me suivez toujours?)

Bref, aussi important que le choix de ses chaussures, il faut savoir protéger sa poitrine pendant la course à pied! Voici la technique pour s’y retrouver parmi la jungle des offres :

Pour commencer : Pourquoi?

Faut il décrire la douleur, l’étendue du ballottement, la gêne à les voir se promener en toute impunité, ou encore vous parler du regard des autres? 

Courir avec ce foutu ballotage ca nous dézingue les nibards. Soumis à rude épreuve , ils se déforment et perdent de leur fermeté prématurément . Sans compter les douleurs liées au frottement des coutures contre cette peau si sensible qui a tendance a rougir et à marquer!
Bref, courir sans le maintien approprié va forcément nous décourager , et continuer de courir avec un mauvais maintien nous abîmer.

La phrase qui fait plaisir :
Au moment des inscriptions au marathon de londres en 2012, “pas moins de 56 tailles différentes de soutiens-gorge y ont été recensées, du bonnet AA au bonnet HH, avec des tours de poitrine allant de 71 à 101 cm, pour un poids moyen de 67 kg.” (http://runners.fr/pour-une-meilleure-protection-des-seins-des-coureuses/) Et voila. Nous venons en une phrase de démonter l’image de la coureuse toute plate et hyper performante. 

Comment bien choisir ?

Pour le choix, on oublie l’achat sur internet (sauf si on connaît déjà la marque et que le modèle convient bien) et on s’oriente vers les spécialistes, les magasins de sport, voir les magasins d’équipements médicaux . Exit les brassières à bas prix type fitness de fabletics, autant courir en maillot de bain.  De même inutile de se tourner vers les marques les plus connues, bien souvent vous n’acheterez pas un bon maintien, mais la marque.Ou adressez vous à celles qui attribuent de l’importance à la technicité de leur produit ! Je vous cite quelques exemples : odlo, x-bionic, kalenji (mes chouchous) ... vous verrez il y en a pour tous les budgets !

On achète un soutien gorge et pas un tee shirt de sport et voici un petit indicateur qui pourra vous aider: la taille tour de dos + Bonnet. Oubliez les marques proposant des tailles S, M, L, XL… l’approximation n’est pas permise dans ce domaine !
Pour bien connaître sa taille , petit rappel :

pasted image 0

 

le tour de dos c’est le chiffre, le tour de poitrine c’est ce qui permettra de trouver votre bonnet

On essaye plusieurs modèles. On oublie les premiers prix , qui peuvent cependant très bien convenir aux petites poitrines,  ainsi que les brassières gadgets , c’est bien beau l’option cardio, mais ce qu’on lui demande à notre soutif, c’est d’éviter que ça ballote ! Et pareil pour l’option push up… ce n’est pas toute dégoulinante de sueur que vous rencontrerez l’homme de votre vie , et si vous l’avez déjà trouvé, il appréciera davantage vos seins hauts perchés ...passé un certain âge!

Brassière ou soutien gorge?

Il y a des bretelles classiques, et les dos nageur, certains modèles vous proposeront le combo. Attention, qui peut le plus peut le moins, autant opter pour une technicité unique et sûre.

C’est au confort de chacune et à la sensation de maintien qui dépend vraiment de vous . Les dos nageurs gainent davantage… et présentent l’avantage de ne pas se dérégler en courant. L’inconvénient c’est qu’il s’agit souvent de brassières dos nageur, qui ne prennent pas en compte la forme de vos seins, élément essentiel !
L’idéal en course à pied est d’avoir un bon maintien ajusté. Un soutien gorge … au dos brassière! Essayez donc autant de modèles que possible et sautez sautez sautez… vous ressentirez la différence!

L’astuce de runneuz: on a déjà parlé des échauffements, et des petites rougeurs liées au frottement des vêtements avec la peau. Il existe des soutiens gorges qui se ferment derrière ou devant. L’avantage d’une fermeture sur le devant est de pouvoir s’en libérer facilement après une course (ou à tout moment, à vous de voir!) .

Au même titre, vérifiez les compositions : on opte pour des matières respirantes et aérées!

Ou ça?

En magasin de sport ( Decathlon et sa marque Kalenji prête une attention particulière et propose une technicité intéressante )
En boutique d’équipement paramédical (soutien gorges adaptées aux reconstructions mammaires peuvent être intéressants pour poitrines assez développées)

On hésite pas à se faire conseiller , les spécialistes sont là pour ça, et surtout on ne lésine pas avec les approximatifs!

A quel prix ?

Pour bien s’équiper compter entre 30 et 60 euros.

J’espère que cet article vous aura éclairé dans vos choix mes chères runneuz! En attendant, galopez en paix, et si cet article vous a plus, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à liker la page facebook vie2runneuz!!