Et pourquoi l'envie de courir et de se dépasser ne serait réservé qu'à des nanas déjà "fitées" sport dont on retrouve les images du postérieur sur Instagram ?        
En quoi avoir un IMC plus élevé que la moyenne pourrait empêcher une femme ayant des rondeurs de se mettre à la course à pied?

Aujourd'hui j'ai envie de faire la peau à ces préjugés qui ne réservent la course à pied qu'à un segment spécifique de la population. A ces préjugés qui excluent les coureuses imparfaites, les lentes, les lourdes, celles qui transpirent pour de vrai, celles qui valorisent le simple fait de savoir courir 5 km et qui par leur volonté profonde parviennent à passer les lignes d'arrivée et faisant un gros fuck au chrono !

banniere

 

Si j'avais un jour écouté certains médecins, les langues méprisantes, et baissé les yeux face aux regards jugeant que mes fesses collaient un peu trop à ma jupette de trail... je ne serais certainement pas marathonienne aujourd'hui.        Le jugement a commencé par le regard des autres, puis par une estime de moi-même diminuée, me voyant moi-même énorme alors que ce n'était pas le cas, puis j'ai vraiment pris du poids et un jour un médecin m'a remise face à la réalité et aux risques que cela engendrait. Je ne courrais plus, je m'enfermais petit à petit dans l'idée que la course n'était pas faite pour moi, je disais même que courir "ne m'intéressait plus".  


Et puis un jour, la guêpe du running m’a piqué. Je suis sortie m’acheter de vrais vêtements de course et une bonne paire de basket et je m'y suis mise réellement. Non je ne ressemblais pas à ces précieuses ridicules qui s'étalent sur Instagram mais je courrais pour moi-même et tant pis si mon collant de course à pied n'était pas à mon avantage. Marre de camoufler, marre de me planquer, je m'y suis remise et je voulais trouver ma place parmi la foule. J'écris maintenant, avec le recul sur tout cela, et vous savez quoi ? .... Je me trompais sur moi-même. Je me trompais à cause d'idées reçues qui faisaient que je ne considérais pas le running comme un sport fait pour moi. Ces idées reçues qui faisaient que je me sentais mal en enfilant mes baskets ou en étant à la traine d'un groupe de runneur.

Eh oui, j’aurais pu prendre un autre chemin, écouter les autres. Leurs conneries sur la course à pied. Et en voici la liste : 

Le running c'est pour les minces       
Les lignes de départ des courses, les parcs des villes sont remplis de coureuses rondes , de vraies femmes, de belles imparfaites ! Rien à voir avec l'image que je gardais en tête, celle envoyée par la pub Kalenji, avec sa coureuse fine musclée souriante et jamais essoufflée.
Je dois même dire que j'étais surprise de voir des femmes normalement constituées au départ des courses à pied de tout type. En plus, les femmes débutent souvent la course à pied (et pratiquent ce sport) afin de perdre du poids. Comme moi ! Et la réalité fait que l'on retrouve plus de costauds qui s'assument que de frêles qui n'ont de plaisir que pour la performance. J'ai surtout remarqué cela au départ du marathon ! Incroyable ! 

Je suis trop lourde pour courir 
Quand l'envie profonde de vouloir se bouger est là, devons-nous nous arrêter au simple fait que l'on est lourd ou tout simplement rond? Parler de poids est souvent péjoratif, pourtant on peut, on a le droit d'être lourd : parce que l'on peut avoir des prédispositions héréditaires, parce qu'on traverse ou parce que l'on a connu la maladie ou de rudes épreuves de vie, parce qu'on est gourmand (statut assumé ou non), parce qu'on est très musclé, parce que l'on a aussi le droit de se trouver beau ainsi.  
Et merde aux IMC trop élevés ou aux pseudos rapports poids/hauteur que l'on essaye de nous faire passer pour de la norme. Ce n'est pas un chiffre qui doit nous faire déprimer ou nous faire sentir "hors norme". Etre lourd n'est certainement pas un handicap pour se lancer dans la course à pied, même s'il faudra prendre des précautions afin de ne pas se blesser. De plus la course à pied aide à s’alléger… alors ? Où est le problème ?

Les vêtements de sport ne sont pas adaptés pour moi.   
Je suis complexée par mon corps et c'est pour cela que je ne cours pas. Au contraire, il faut le faire si l'envie est là. Il y a de plus de nombreuses façons de s'équiper et de "camoufler" ses rondeurs si vraiment elles sont problématiques. Il faut se sentir bien dans ses baskets pendant un run, et le plaisir du running commence dans la tenue de combat !  

A l'époque, je n'avais jamais réfléchi à une tenue adaptée pour le running, je sortais courir en short et tee shirt... et au final, le problème était là. Dès que je me voyais dans la vitrine d'un magasin en train de courir, je me dégoutais, je ne prenais pas soin de la sportive que je voulais être.  J'ai décidé d'essayer du textile adapté au running et à ma morphologie, et à l'idée que je me faisais de mon physique. Il faut pouvoir se sentir bien dans ses affaires, et choisir des matières aérées et anti transpirantes. Il faut d'ailleurs investir un minimum dans de bons sous-vêtements destinés au maintien sportif. Petit rappel avec cet article. Il faut ensuite choisir des vêtements dans lesquels on se sent à l'aise.  

« Cours et tu maigriras vite »  
Faux . Quand on est ronde et que l'on veut courir pour mincir, il faut accepter le fait que ce n'est pas au bout de 3 sessions running que l'on se retrouve métamorphosée physiquement. Les premiers signes de raffermissement apparaissent au bout d'un mois avec 2 séances hebdomadaires. La pratique de la course à pied est un apprentissage long, et qui demande de la régularité ! On s'affute à long terme, la régularité est le mot clé. Bonne nouvelle, ce sport a la particularité de pouvoir se pratiquer partout !   
 
L'avantage de la course à pied est que ce sport vous fera rapidement regagner votre confiance en vous, car au bout de quelques séances vous vous sentirez bien, sure de vous, et fière de vous y tenir ! Le bénéfice sera d'abord intérieur, moral et petit à petit les effets se verront sur le corps. La pratique de ce sport vous donnera à coup sûr l'envie de soigner votre alimentation (car pour courir il faut bien manger) et de vous chouchouter. C'est un cercle vertueux, essayez-vous verrez! 

Mon chrono est ridicule !          
Archifaux! Ne vous méprisez pas, ne regardez pas les autres runneuses, foncez, résistez et faites un fuck au chrono de ma part!
C'est une image magnifique, pleine de volonté et de dépassement personnel que vous renverrez. Partagez vos sessions run via les réseaux sociaux, vous serez surprise des encouragements que vous recevrez. Allez-y a votre rythme, écoutez-vous, ne vous fixez pas d'objectif chronométrique dans un premier temps courrez et allez jusqu'à votre ligne d'arrivée et atteignez là en souriant! Soyez fière de vous et de vos efforts, c'est la plus belle des victoires!