31 mars 2017

Point à -J10 .

Ce soir nous sommes à 9 jours du départ… c’est difficile ! Je ne peux plus attendre! Je tourne comme une lionne en cage attendant d’être libérée. Rien ne me fait peur, je suis prete a tout!

Je ne fais pas partie des coureurs anxieux. J’ai suivi à la lettre un plan d’entrainement qui m’a mise en confiance, qui m’a permis de perdre du poids, et de mieux courir. J’ai testé mon équipement textile, les chaussures aussi (je vous en parle plus tard), j’ai testé les produits qui m’accompagneront, on a retrouvé Marathon (je vous le présente ce week end) … Bref, j’ai la niaque à l’idée d’arriver sur la ligne de départ. Je veux savoir, je veux vivre l’effort, je veux en baver , je veux y arriver et c’est long d’attendre !! Vraiment, j’ai l’impression que je vais repasser le bac, j’ai révisé et j’attends que le couperet tombe!

D’autant plus que les entraînements pour le marathon c’est presque une histoire ancienne. Dimanche je cours un petit 10 km (les foulées valenciennoises) , et puis c’est fini pour la préparation . Non sans émotions, non sans nostalgie … je ne peux m’empecher de repenser à  l’essouflement des premieres foulées avec ces kilos en trop, des longues sorties dans la campagne gelée à -9°c , des sorties sous la pluie , des séances le soir aprés le travail dans le noir le long de la route avec la lampe frontale des dimanches aprés midi passés ko dans le canapé à reposer mes pauvres jambes…

Il est vrai que plus on s’approche du mur, plus il nous parait grand. Je ne pense même pas à la facon de le passer. J’irai, tranquillement, intelligemment, en profitant de chaque moment dans Paris.

Aujourd’hui, ce sont les broutilles qui m’ennuient et rendent les derniers jours terriblement longs … pour commencer la liste, j’ai fait une belle baisse de tension en début de semaine (est ce lié a un soudain contrecoup de l’entrainement, à une alimentation trop stricte (c’est vrai que j’ai modifié mon comportement)... bref je suis restée 2 jours dans un état léthargique , incapable de rester debout concentrée 5 minutes. Manger et dormir. J’avais besoin de me régénérer. Tout semble rentrer dans l’ordre petit à petit, à moi de mettre les ola .

Autre broutille… mes chaussures qui se craquent…

Asics… LA marque référence que je connais et que j’utilise depuis toujours … ASICS MERDE ! A 15 jours de la plus belle course de ma vie… Mes ASICS qui me larguent…

Bon , il semble que ce soit un problème récurrent pour la marque, pas adapté aux orteils de certains coureurs… cela dit j’attendais un peu plus de robustesse pour une chaussure semi trail. Pas de renfort au niveau du gros orteil , c’est dommage, d’autant que d’autre marques, comme Kalenji, pensent à ajouter une petite languette de renfort à cet endroit exactement (et même pour des runnings normales). Alors je ne suis pas déformée du gros orteil, je ne laisse pas pousser outrageusement mes ongles non plus… c’est juste une position du pied lors de ma foulée. Et bien quelle déception! A 15 jours du départ, c’est moche car il est définitivement trop tard pour s’adapter à de nouvelles chaussures. Elles ont exactement 584 kilométres au compteur.

Mais chaque problème ayant sa solution… j’ai de quoi rafistoler cela, et je vous en parlerai ce week end également…

Posté par Kilometre à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Cultivez vous!

Post détente aujourd'hui... un petit retour en enfance avec Fred et Jamy qui vous expliquent TOUT du marathon de Paris!! :) 



Posté par Kilometre à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2017

Séance 36 : sous le soleil !

Hmm le printemps est bien là, et aussi dans le Nord! 
Une petite sortie dominicale pour profiter des premiers rayons du soleil, et des premiers élans de légéreté !

Les gens sont de sortie, avec le sourire, et ca change tout!! :) Mais ca ne me fait pas courir plus vite! 

17504440_720452204782573_6506519503956839397_o

Posté par Kilometre à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2017

Revue : Urban Trail Arras 2017

 

17498821_720385624789231_1481784152341267817_n

L'urban trail d'Arras... une fête , une ambiance exceptionnelle, des animateurs motivants, des participants motivés, le tout pour découvrir la jolie ville d'Arras au travers d'un parcours de 10km dans les monuments de la ville. Je ne connais pas du tout Arras, c'est maintenant chose faite!! 

Sas numéro 1, le chapeau de carnaval vissé sur la tête (car pour fêter la 1ere, il était de bon ton d'être déguisé, et non ce n'était pas mon EVJ ! ), l'ambiance au pied du Beffroi est idéale pour s'échauffer ... 3,2,1 .. votre runneuz préférée s'élance ! :) 

17499255_720049614822832_1072307177984634959_n

 

Faux départ ! Sécurité et plan vigipirate oblige, le départ est  reporté de quelques minutes! Puis la vague 1 s'étire vers les monuments arrageois. Quelle belle surprise ! Au programme des festivités l'hotel de guines, le théatre, un passage par le musée des beaux arts, la cathédrale, le conservatoire, la somptueuse grand place d'Arras (whaouu) , la place d'ipswich, l'hôtel de ville (avec un petit détour par le bureau du maire!) , le casino .... tous ces monuments animés par une troupe constumée !

Puis vient l'amusement "trail" ... à hauteur du jardin du gouverneur... aprés un petit ravitaillement a l'eau et aux amandes.... c'est parti pour passer sous un long et lourd filet tendu sur quelques metres (je vous avouerai que ce n'était pas pratique avec le chapeau, mais un gentil troll m'a conseillé de marcher avec les fesses en avant... c'est vrai que c'est très pratique! Comment n'y ai je pas pensé avant?  :D ). Aussitôt il y a un autre obstacle avec quelques pneus à franchir.... puis dans la pénombre , nous voici partis pour 500m dans les pelouses du parc, le parcours étant seulement éclairé de petites lanternes en papier. Rien d'inaccessible, rassurez vous, tout est fait pour le grand public et aucun obstacle n'est obligatoire! 

Nous arrivons vite à l'entrée de la citadelle , deja le 6eme kilometre! La citadelle, bien connue des festivaliers du Main Square ! Nous traversons la citadelle et ses pavés , puis nous empruntons les extérieurs, le parcours n'étant pas du tout éclairé, avoir une frontale est plus que vital pour éviter les trous! Partout, il faut signaler que les bénévoles nous orientent, nous signalent les "dangers " (trous, escaliers, marche...) et nous encouragent! Vraiment une belle organisation, un grand bravo à vous!!! 

Trés vite, nous arrivons au conseil départemental, puis vient le dernier kilométre, en cote , qui nous fait remonter sous les encouragements des Arrageois sortis en nombre, vers la place des Héros! 

Et voila, la balade est deja terminée!! Un bon petit ravitaillement très complet nous attend à l'arrivée (attention toutefois à ne pas confondre la grenadine et le rosé, j'ai testé et pas approuvé du tout :) )

En cadeau pour cette course: une lampe frontale, le tee shirt officiel de l'urban trail, et un jeton permettant d'aller prendre un verre dans l'un des nombreux bars partenaires de l'événement !

17499433_720049594822834_3335697442530902947_n

En Bref, un concept géniallissime que je renouvellerai dès le 16 septembre 2017 dans ma chère ville de Valenciennes ( rien que pour courir dans le musée en pleine nuit!!) .

Merci aux arrageois pour les encouragements et la bonne humeur tout au long du parcours. Pour faire une bonne course on a besoin de coureurs et d'un public actif, et vraiment hier c'était très agréable! Merci également aux organisateurs et aux partenaires!  J'ai découvert une très belle ville toute proche, et je reviendrai m'y balader trés vite, les vieilles pierres me donnent envie d'en savoir plus :) 

Enfin, merci à Enedis qui m'a permis de participer à cet événement !!  

Pour cloturer cet article, voici ci dessous les photos empruntées à la voixdunord qui a fait un trés beau reportage sur l'événement que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien . Comme j'apparais de nombreuses fois, je me permets de publier ici quelques photos (si cela est genant pour toute raison, merci de prendre contact )

17499006_720385634789230_6675681303298624188_n17424703_720385651455895_4252417396116142075_n17457544_720385691455891_2115029501868082281_n

17499089_720385664789227_2274808650443056063_n

17498909_720385644789229_283414830491939892_n

17498458_720385728122554_1609198972494979294_n

17499225_720385711455889_6028211504466884381_n

17362753_720385718122555_5889428175170591430_n

17498408_719996574828136_8798456226529399643_n 

22 mars 2017

Séance 34

17390480_718469048314222_6291950480225199430_o

 

Deja la séance 34, il me reste encore une bonne semaine d'entrainement, avec un dernier bloc d'entrainement ce week end, et la belle aventure de la préparation du marathon sera terminée. Ce sera non sans nostalgie... ca passe a une vitesse !! J'en suis à 12 semaines d'entrainements, et que de changements, intérieurs avec prise de conscience de ses propres capacités, de ses limites,. J'ai appris à m'écouter, mais aussi à me dépasser, à me motiver, et surtout à ne rien lâcher. Cela m'a incroyablement disciplinée dans mon quotidien , et dans certains aspects de ma vie. Physiquement... j'ai perdu 7 kilos à ce jour depuis le début de ma préparation ! Et ce n'est pas fini !

Je commence en parrallèle des programmes de renforcements musculaires qui m'aident beaucoup à tenir l'effort plus intense (cadence plus soutenue ou travail en côtes). Je me pose la question de l'aprés marathon... j'espere que je trouverai de quoi maintenir cette très belle hygiène de vie que je me suis forgée en quelques semaines. 

Et le marathon? J'ai juste hâte ! Je n'ai plus peur d'y aller, au contraire je suis impatiente d'y etre! Mon entourage me parait bien plus stressé que moi! Tout est prêt et moi aussi! :) 

 

 

Posté par Kilometre à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2017

Semi marathon de saultain - séance 33 de la préparation marathon

Les derniéres séances de l'entrainement approchent et à 3 semaines du jour J, j'ai choisi de courir le semi marathon des printanières de Saultain. (tout près de Valenciennes), afin de tester mon comportement en course, mon matériel et les quelques produits Overstims qui m'accompagneront le jour J. 

Je savais que ce semi marathon était assez technique notamment par ses montées et descentes. Ce que je n'avais pas anticipé c'est le temps pluvieux et venteux du jour... sans compter les chemins pavés , et gorgés d'eau... bref plus qu'un semi marathon, ce semi s'apparentait à un trail... d'ailleurs j'ai souvent entendu dire que ce semi marathon est le "paris roubaix de la course à pied". 

Que du bonheur cela dit!! 

J'adore les côtes, j'y suis allée à coeur joie. Sur les 5 premiers kilométres on sort du village et on commence a emprunter les premiers sentiers pavés. Du 5eme au 10eme kilometre, l'aventure trail commence vraiment, certains passages étaient quasiment impraticables. Soit il fallait suivre la file qui se formait au milieu de la chaussée et poursuivre en ralentissant le rythme, soit prendre les flaques ou les champs et courir en prenant le risque de se blesser. Bien sur, la tête brulée que je suis à choisi... de passer par les flaques en y allant de bon coeur. Merci les asics fujipro pour l'occasion! Je sais que c'est pas l'idéal pour préparer un marathon, mais c'est exactement pour être à l'aise dans toutes les situations et sur tous les terrains que je les ai choisies :) 

17309594_718422551652205_2471315192479947256_n

 

(Mes fujipros aprés l'effort!)

Aprés un petit passage en Belgique, le terrain devient nettement plus plat, et on termine facilement ce semi , assez technique, par une route nationale. 

Je suggère tout de même aux organisateurs d'améliorer la sécurité routière du semi marathon, c'était trés dangereux par endroits, on ne se sentait plus dans une course à pied, mais au milieu d'une route normalement fréquentée...

Bref, un excellent exercice, que je termine, toute fraiche et en forme, en 2h03 !! Enfin presque en forme, je termine avec un micro bobo au genou, comme une crampe, bobo survenu dans une descente au 13eme kilométre. Avec un peu de repos, et à l'heure où j'écris, tout va beaucoup mieux!! :) 

J'ai profité de cette course pour tester mon matériel , et ma tenue. Le plus important était aussi de tester les gels overstims que je ne connaissais pas, ainsi que le gatosport. J'écrirai surement un article plus tard pour vous en parler. Le gatosport n'est pas super bon, mais il apporte en tout cas tous les éléments nutritifs nécessaires à l'effort. Ce sont de bons produits

17156132_259715767804436_3105911771593034139_n 

gatosport

 

 

Voici quelques photos de l'événement : 

dossard17352110_716472998513827_6369979287728673475_n - Edited

17425063_263857147390298_3356328724352352832_n17361806_716474711846989_6965102166227899296_n

( Ma tête au départ pour la Team Milie, et à l'arrivée! Oui ca allait trés bien! )

 

Posté par Kilometre à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2017

La crème NOK

S'il est un indispensable des soins du runneur, c'est bien la crème Nok ! A mettre sur la table de nuit dès ce soir. Je vous explique pourquoi : 

La créme Nok, est une crème antifrottement trés utile en course à pied , notamment sur les épreuves longues et les trails. Durant la course, suite à la transpiration, à la chaleur, et au frottement de la peau contre elle même ou contre les vêtements, le coureur peut trés vite être irritée... et au bout de quelques heures, cela peut aller jusqu'au saiglement. Je vous laisse imaginer la scène sur fond de joli tee shirt clair ... 

Heuresement Akileine l'a inventé, une crème hydratante, aux extraits de beurre de karité, adaptée aux sportifs , à appliquer 20 jours avant une épreuve longue sur les zones critiques (pieds, aisselles, poitrine, intérieur des cuisses...) . Adieu les ampoules, souflettes et rougeurs liées au frottements même aprés 20 km ! 
Astuce de runneuse : l'appliquer avant d'aller se coucher en quantité limitée , la peau se régénere davantage la nuit et les actifs pénétrent mieux dans les tissus pour mieux les assouplir. La crème est très hydratante inutile d'en mettre trop, la peau ne l'absorberait pas. Il faut par contre l'appliquer à l'avance (20jours avant l'épreuve) afin de bien assouplir les tissus et profiter de toutes les vertues de la crème le jour j . 

Le jour de la course (sauf si c'est un trail), pour se préparer, il faut prendre trés peu de creme, l'appliquer sur les zones souhaitées, et bien laisser sécher 10 minutes avant de s'habiller afin de ne pas gorger de crème les textiles qui seront en contact. Pour le train, mieux vaut éviter si l'on est amené a courir dans le sable. 

En été, elle servira également par fortes chaleurs à éviter les ampoules et autres frottements désagréables ! 

Un indispensable à acheter d'urgence en pharmacie ou parapharmacie (entre 5 et 10euros le tube), on la trouve partout ! 

Posté par Kilometre à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2017

semaine 10, séances​ 2 et 3

 

20170311142514400

 

Posté par Kilometre à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2017

Que mettre dans son sac pour une compétition

sac de runneuz

Que serait une femme sans son sac? Que serait une runneuse sans tout son attirail le jour J ?

Aujourd'hui je vous propose un post pour bien faire votre sac en vue d'une compétition de course à pied, et je dédie cet article à une amie qui se reconnaitra pour son sens légendaire de l'anticipation. Prends en de la graine, imprimes cet article, tapisses tes murs avec s'il le faut !

Donc pour préparer son sac ,  

- on commence par préparer sa tenue que l'on enfilera avant de partir . Toujours composée d'un haut technique (manche longues ou non selon la saison), d'un bas adapté, de sous vetements de sport (anti frottements et à fort maintien ) et chaussettes de running (qui maintient bien le pied et qui est renforcé si besoin sur les orteils) . Bien sur, on utilise les chaussures avec lesquelles on s'est entrainé (jamais de chaussures neuves le jour d'une épreuve) . Enfin, on n'oublie pas une petite veste qu'on laissera dans le sac !! 

- on prend un grand sac, de couleur vive ou repérable, et facile à transporter (avec une bandoullière c'est parfait). Pourquoi de couleur vive? Parce que cela aide les organisateurs à le retrouver selon vos instructions, lorsque vous le laissez en consigne. Assez large , pour pouvoir y mettre tout son bazar . On pense à mettre une étiquette avec son nom , ça aide! 

- on prépare son dossard, ou le pack: piéce d'identité / certificat médical de non contre indication à la pratique de la course à pied en compétition datant de moins d'un an et/ou le mail de confirmation de paiement de la course (si la réservation est faite sur internet)

- si le temps est instable, autant prévoir de quoi se couvrir de l'eau et du froid. Selon le besoin, on met un kway dans son sac (ou sur soi) et on prévoit un haut de rechange chaud pour l'aprés.
Si la pluie s'arrete pendant la course, on pourra nouer les manches du kway à la taille. Petite astuce pratique : on peut aussi prévoir un sac poubelle (troué pour laisser passer la tete) pour se protéger de la pluie pendant la course, le plastique vous fera transpirer, mais l'eau ne vous détrempera pas. En plus plié, le sac tient dans une poche et c'est bien pratique . J'admets, ça nous fait un look "Dame Ginette" pas très sexy , mais encore une fois, soit on court soit on drague! Et si malgré tout vous trouvez un homme en étant vêtue de la sorte, c'est que celui ci c'est vraiment l'homme de votre vie :) Trêve de plaisanterie!

- On prépare 6 épingles à nourrice. De quoi dépanner les amis qui n'y pensent pas. On peut aussi choisir d'investir quelques euros (5€ environ) dans une ceinture porte dossard (que l'on réutilisera et qui ne fera pas de trous sur nos tee shirt) 

- une petite bouteille d'eau. Car c'est trés important de bien s'hydrater avant, et pendant la course. La boisson d'attente de la marque Overstims est intéressante si vous avez tendance a stresser avant le départ d'une course ! En vente dans toutes les bonnes boutiques! (et chez Intersport)

- un paquet de mouchoirs. C'est toujours utile, surtout en cas d'envie pressante avant le départ... je ne vous ferai pas le dessin.  C'est aussi pratique si vous prévoyez, comme moi, de pleurer une rivière ("cry me river oh oh.." ) , par exemple, à l'arrivée de votre premier marathon ou semi-marathon !

- il existe des petites ceintures pour emporter téléphone, clés, 1 ou 2 mouchoirs , un pansement large, quelques euros (ou sa carte bancaire) et une barre de céréales ou un gel . Pour les compétitions type semi marathon et plus, il existe des ceintures portes gel. Perso, j'utilise une ceinture porte bidon kalenji qui se porte a la taille. Mieux vaut avoir couru avec avant car il faut s'y habituer. Elle dispose d'une petite poche pour ranger l'essentiel , et on court les mains libres! 

- son brassard porte smartphone ... si vous êtes adeptes! :)  ou votre montre fétiche ! 

- sa lampe frontale, si la course se déroule de nuit. On vérifie les piles avant de partir et on évite de courir avec un matériel que l'on a pas testé avant.

- on pense à l'aprés course et on met dans son sac, une tenue chaude (manches longues et jambes longues) pour l'aprés course. Une petite serviette, de quoi se laver si des douches sont disponibles, un peu de déodorant pour le bien être de votre entourage , quelques lingettes, et une brosse à cheveux pour se rafraichir rapidement.

- on pense à ses bobos : de la creme anti frottement ( voir le post sur la crème Nok ) ou vaseline, un rouleau de pansement anti ampoules. L'idéal est de toujours avoir dans son sac une petite valisette de secours, avec un desinfectant au cas où. Je mets également dans mon sac une bombe cryogène (marque aptonia est trés bien), pour appliquer sur les zones douloureuses. Un autre produit pour soulager les muscles capricieux est le Tiger Balm , mais pensez à bien vous laver les mains ensuite. J'ai toujours une bande de strapping aptonia dans mon sac en cas de petite entorse ou de besoin de maintien, mais attention, il faut savoir la placer correctement !

- enfin , un sac textile (type de celui que l'on a en cadeau à la fin d'une course) afin d'y mettre le linge sale, et les chaussures si on souhaite les changer. 

Voila, j'espere que ce post vous fera un souci de moins, il suffit de suivre la liste! Vous êtes au top, bonne course !! 

Petit résumé sponsorisé Kalenji de ce qu'il vous faut impérativement (oui j'adore Kalenji , on ne perd pas ses bonnes habitudes d'ex conseillère running! )

sacetiquettes de sacchaussettesactoilebarrecerealesCapture

 

Posté par Kilometre à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2017

J-30.... souvenirs souvenirs

Le running .. ou une grande passion depuis mon enfance. Je suis retombée sur quelques photos ... ma première course, ma première coupe, mes 1eres foulées...

sinon nous sommes à j-30... Les amis dans un mois... je serai en plein effort !!!

Posté par Kilometre à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]