23 janvier 2017

Avant propos

Bonjour
Je m'appelle Marie, Lilloise, bonne vivante et j'aurais 30 ans au mois de Juillet. 
Courant septembre 2016 je me suis jetée à l'eau en m’inscrivant à mon tout premier marathon. Celui de Paris. Il faut dire que chez moi c'est une histoire de famille Mon père l'a couru 6 fois, ma maman une fois. C'est un peu le saint Graal que j'observe depuis mon plus jeune âge. LA course hommage aux efforts de mes deux parents qui m'ont transmis leur gout pour le running. C'est un vieux rêve que de courir le marathon . Et je me le promets depuis longtemps, pour mes 30 ans.
Je ne fais pas partie d'une famille de coureurs enragés. Juste de bons sportifs qui se plaisent à faire "les courses du coin" le dimanche en s'accordant une fantaisie de temps en temps ( marathon de paris, 20km de paris, Paris Versailles, 20km de Maroilles ... eh oui je viens du Nord!! ). Une famille qui a su me transmettre le goût de la course à pied par le plaisir. Non pas l’œil rivé sur le chronomètre, mais en étant à l'écoute de son corps, de son souffle,  des sensations, au plaisir de parcourir et d'aller au bout de ses ambitions . C'est une conception plus mentale que physique. 
Dans ce blog, c'est toute ma motivation jusqu'à la ligne d'arrivée que vous lirez. 
C'est aussi 13 semaines de préparation , mes doutes, mes peurs, mon organisation... bref tout ce qui fait partie de cette belle aventure !! 
Je vous souhaite à tous une belle lecture, en espèrant vous donner l'envie d'aller , vous aussi, au bout de vous même!! :) 

Posté par Kilometre à 20:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Glaglagla... #froid

IMG_20170121_095046

Les inconvénients du marathon... c'est de devoir s'entrainer, même si le temps laisse à désirer. 

Mes astuces : bien me couvrir (polaires, bandeaux ou bonnet, gants, cache cou ), bien s'hydrater (j'emmene de l'eau un peu plus chaude) et régulièrement. Et s'arrêter si le souffle n'est pas bon. Cela pourrait être dangereux. 

Alors, pourquoi c'est pas bien de courir quand il fait trop froid? 

D'abord, parce que l'organisme va mettre beaucoup plus de temps à s'échauffer convenablement. L'échauffement c'est l'activation de la circulation sanguine, c'est un message de réveil des articulations, c'est la préparation du corps à l'effort plus intense qui suit... Et par temps glacial... tout ce petit processus se met en route trés, trés, trés doucement. Les tendons ne s'étirent pas correctement par exemple, les muscles manquent d'élasticité ... bref on accentue le risque de blessures . 

Notre petit coeur de runneur va lui aussi être soumis à rude épreuve. Le rythme cardiaque diminue, le corps est moins oxygéné. Par contre les muscles vont réclamer autant d'oxygne que d'habitude pour bien fonctionner... résultat on se fatique beaucoup plus vite.

Nos petites bronches vont aussi en prendre pour leur grade : l'air froid n'aura pas le temps de se réchauffer avant d'atteindre notre appareil respiratoire qui risque de prendre froid ou d'être irrité par la condensation de l'air que nous expirons ... (comment choper la crève en quelques mots...) 

Dois je vous parler de la galère que va vivre notre cher Hypothalamus , vous savez ce petit thermosat installé dans notre système nerveux, et qui nous permet de transpirer quand nous avons trop chaud, ou de grelotter .  Panique à son bord! 

Voici donc toutes les raisons de rester emmitouflée devant un bon film plutôt que de chausser ses baskets ... en parfaite accro a l'endorphine, j'ai fait fi de ces recommendations, et soucieuse de rater une séance longue et capitale, j'ai pris le risque de la laryngite aigue (bien couverte tout de même). 
Réponse au prochain tirage du grand loto des maladies de l'hiver :) 

 (post-scriptum : j'ai gagné un rhume , je l'ai bien cherché)

Posté par Kilometre à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2017

Semaine 3. Séance 3. En Picardie, par -9°C.

Tout est dans le titre. Quand il faut y aller, il faut y aller. 

Je suis venue passer le week end en famille. Dans les jolies contrées axonnaises.Thiérachiennes. Je n'en voudrais à personne de ne pas connaitre ce joli coin de campagne, rien n'est fait pour promouvoir dignement cette région pleine de jolis paysages.  Et c'est bien dommage (c'était la ligne pub du jour). Meme par -9°C c'est agréable.

Parlons Marathon. nous sommes le 22 janvier, au thermomètre -9°c et la séance longue avant la semaine de régénération il va falloir se la faire. Mon équipement: un legging long,un tee shirt technique plus épais, un coup

e vent , un bonnet ou bandeau polaire, des gants, la gourde , la musique et l'appli . Et c'est parti.

Les 5 premières minutes ont piqué. Sévère. J'ai lu qu'il n'était pas recommandé de courir par température négative. On risque, nous pauvres coureurs, ou addicts a l'endorphine, des défaillances des bronches, et autres troubles cardiaques. Ce n'est pas a prendre à la lègère du tout. Il faut encore plus s'écouter et s'arreter dès les premiers signes de malaise. Je suis en connaissance de cause. 

Malgré cela, ma motivation est plus forte et je pars . C'est vrai que l'air est vite tranchant de l'intérieur. Au bout de 10 minutes mon Ipod me laisse tomber. Il faudra courir 1h50 sans musique. J'ai la chance de courir sur un terrain assez valloné, et au bout de 15 minutes, je me paye une jolie côte qui me fait monter dans les tours (sans jeu de mots) . La descente, toute douce , me laisse le temps de récupérer, tout doucement et même de faire quelques photos. 

Je cours 1h15 sans regarder l'heure passer. J'essaye de m'hydrater chaque 20min. Bonne habitude a prendre. Encore faut il créer l'automatisme.  Au bout d'1h30 j'ai le malheur, dirais je , de regarder le chrono. Plus qu'une demi heure. Comme si j'étais formatée pour une séance de 2H. Seulement. Je le dis ainsi, car c'est ce qu'il s'est passé. J'ai vu le chrono à 1h30 de course. Et toutes les 10 minutes je regardais le temps "qu'il me restait à courir". Et ça je n'en suis pas fière. 

J'ai couru au final 2h01... en trainant la patte, le rythme vers la fin. C'est mental. J'étais programmée. J'ai aujourd'hui hâte d'en faire davantage. Me programmer a courir 2h15... 2h30... 2h45... 3h j'espère fin février, début mars. A un mois du départ.

Très important: le froid surement me fait ressentir de vives douleurs au dessus des chevilles à l'intérieur de la jambe. Ca tire jusque dans le mollet. Je suis consciente d'avoir sollicité mes jambes cette semaine. 1h + 1H20 + 2h + 1h de zumba sautillante. Je me promets de rester bien sage cette semaine en espèrant que cela disparaisse vite. 

blog arthur

 

Posté par Kilometre à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2017

Semaine 3. Séance 2

Screenshot_2017-02-05-00-04-28[1]

Posté par Kilometre à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2017

le plan du marathon

Le plan a été dévoilé... 

Je pense que la tour eiffel va vraiment être décisive!  A voir!! :) 

Screenshot 2017-01-23 at 22

Posté par Kilometre à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 janvier 2017

Semaine 3. Séance 1 : cardio!

Screenshot_2017-02-05-00-05-43[1]

Première session de la semaine ! Avec un groupe tous niveaux, où l'on court dans la bonne humeur ! Ce soir c'était session cardio, avec des petites montées à fond et un temps de récupération . Nous avons fait quelques séries de montées aprés un petit échauffement de quelques kilométres. C'était difficile de tenir le rythme mais c'est le genre d'exercices qui me fait vraiment progresser ! (merci Max!)  Par contre, je suis incapable de tenir une conversation quand je cours en groupe, c'est une chose qu'il faut que j'apprenne au fur et à mesure des sessions. Prochaine dans 15 jours! Merci à tous! 

 

Posté par Kilometre à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2017

Semaine 2. Séance 3 "trouves ton rythme, éclates toi!"

Screenshot_2017-02-05-00-15-08[1]

A l'heure où je vous écris j'entame ma 3 eme semaine de préparation. J'ai terminé hier, dimanche une séance longue de préparation de 1h50 où j'ai surtout veillé à m'hydrater régulièrement (toutes les 20 minutes) en gardant mon rythme de croisière (6,3min /km) . Très fière d'avoir gardé un rythme constant et aucun bobo! 
Je commence à tester mon matériel : je suis en plein choix des chaussures qui m'accompagneront. J'en ai 3 paires, et je ne sais pas encore laquelle choisir. Cette phrase fait très "pub pour zalando", mais elle n'est pas si futile que cela. Je vous ferai le topo sur la chaussure à l'occasion...
 
Suite à une belle séance pluvieuse , je réfléchis aux alternatives à déployer en cas de mauvais temps le jour J. La pluie ne m'aura pas, mais elle me rebute beaucoup à l'effort...

Je commence également à me renseigner sur les compléments nutritifs et je soigne depuis 3 semaines mon alimentation. Légumes, sucres lents , hydratation et surtout le repos ! 

J'accorde depuis le début de mon plan d'entrainement une importance au repos. Finis les apéros Lillois après le boulot. Je m'oblige a faire des nuits de 8h afin de régénérer mon corps après ces efforts intenses. Les efforts payent je m'allège et gagne en puissance musculaire... bref, je suis une runneuse heureuse , jusque là... affaire à suivre! 

 

Posté par Kilometre à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2017

Semaine 1. Séance 3

Screenshot_2017-02-05-00-32-01[1] 

Et voila! La premiere semaine de la préparation est terminée! Moral au top, motivation au sommet. C'est une belle semaine qui se termine, une belle remise en jambe toute gentille. J'espère que les 12 autres semaines se dérouleront aussi bien. Je crains deja les entrainements plus longs, et surtout plus fréquents.  

Posté par Kilometre à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2017

Semaine 1 séance 2 : fractionné!

Petite séance courte de franctionné sur stade gelé. Tout va bien mon double salton d'hier soir ne m'a laissé aucune trace, ni douleur. 
La session du jour a commencé par 3 kilométre d'échauffement, de facon a rejoindre une piste, puis pendant 30 min j'ai enchainé les 200m rapides, et les 200m de récupération. Pas facile du tout de tenir la durée et le rythme. Je cours sans cardio et je pense qu'il aurait beugé ce soir :) Puis suite à cette partie fractionné , retour au calme avec encore 3 kilométres. Je suis plutot satisfaite de cette session qui me permet de casser le rythme, ... mais qu'est ce que c'était difficile !

Screenshot_2017-02-05-00-40-46[1]

Posté par Kilometre à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

C'est parti!!! Semaine 1, séance 1

Screenshot_2017-02-05-00-44-13[1]

C'est parti pour l'aventure!! La première séance est 1h de footing sur terrain plat.

J'utilise le plan d'entrainement de l'application Decathlon Coach (téléchargeable sur play store) qui propose des plans d'entrainements adaptés à chaque niveau de coureurs, et qui dispense de trés bons conseils. C'est une application trés complète , le gps est en accord avec mon téléphone (ce qui n'est pas le cas, avec l'application Runtastic que j'utilisais jusque là) . 

Mon plan d'entrainement a pour objectif "finir son marathon en 4h30" ...  il n'y a aucune obligation de s'équiper de produits de la gamme (ils sont suggèrès mais l'altèrent en rien l'utilisation de l'application).

Je ne suis pas fan des montres connectées gps, ni même des cardios fréquences mètres. Non pas que je considère ces outils comme inutiles, bien au contraire, mais ce n'est pas en accord avec ma version de la course à pied.
Comme je l'explique dans l'avant propos du blog, je n'ai jamais eu cette mentalité de performance chronométrique. Je trouve cela ridicule...vous les avez surement deja croisé, d'ailleurs, ces runneurs qui se trouvent nullissimes d'avoir terminé leur 10km "avec 50 secondes de plus qu''à l'entrainement!".... ceux là me font toujours sourire! 

Le running c'est avant tout un formidable moyen de se sentir bien dans sa tête et dans son corps, et je ne suis absolument pas d'accord avec les objectifs chronométriques absolus, qui viennent limiter le plaisir de la course à pied. Vous comprendrez donc, que lorsque je dis "objectif 4h30", c'est purement indicatif, et que ma plus grande satisfaction sera de passer la ligne d'arrivée...et avec le sourire! 

Le plus de cette application , c'est qu'il est rappellé partout, que meme si nous suivons un plan d'entraiement... les séances sont des "séances plaisirs", que l'on doit exercer en "aisance respiratoire"

Posté par Kilometre à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]