31 décembre 2016

31 décembre , 23h59 : "Bonne année, bonne santé, et plein de kilomètres au bout des pieds !" ..


15747853_10154745727925535_3391897763442261296_n

Voila ce que m'ont souhaité mes acolytes runners pour cette nouvelle année  ... accessoirement, après nous être tous inscrits par défi au grand trail des templiers (sur le 17km pour ma part). 
Bref, le 1er janvier, je termine ma boite de chocolats, et voila, finie la malbouffe et la désorganisation quotidienne, là , je commence ma préparation au marathon. Je m'organise. Je suis obligée d'aménager un emploi du temps afin de trouver le temps de me préparer. De préparer mon corps à l'effort. Ma tête à la résistance. 
Je choisis un plan d'entrainement sur 13 semaines. A hauteur de 3 séances par semaine. 
Mon objectif serait de terminer en 4h30. Surtout de franchir la ligne d'arrivée avec le sourire. 
Je parlais d'aménagement de l'emploi du temps.  Je m’entraîne le soir, après le travail, 2 séances d'une heure / une heure et demi le lundi ou le mardi et le jeudi. Puis une séance longue le week end. J'espère tenir le coup. 
J'ai la chance de courir accompagnée d'un groupe le mardi , où nous faisons des exercices de fractionné ce qui me permet de casser un peu mon rythme habituel. (10km/h, 6,3min/km environ ). Ce groupe, et les conseils avisés de mes complices me sont très précieux, ils me donnent confiance et me permettent, de par leur récit, d'anticiper les moments durs que je rencontrerai dans ma course... je crains fort le 32 eme et les montées et descentes des tunnels parisiens !! 
De nature émotive je crains aussi la poussée émotive à l'approche de la ligne d'arrivée... j'ai déjà failli m'étouffer de par l'émotion.
Bref j'ai quelques semaines pour apprendre à gérer tout ça! 

Posté par Kilometre à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2016

18 septembre , 17h40... délestée d'une centaine d'euros....

Un grand jour que celui où je daigne enfin prendre mon dossard ... j'ai presque envie de dire que c'est l'étape la plus difficile. S'engager, se décider. Cette fois ça compte et le 9 avril je serai sur la ligne. Fastoche... enfin non, à là minute où l'écran affiche que mon inscription est validée et que je découvre mon dossard , je suis à la fois fière et tremblotante. Comment vais je faire? Ou vais je trouver le temps de m’entraîner?  Je laisse couler quelques larmes. C'est l'heure du questionnement. 
J'ai l'habitude de courir des semis marathons, des 10km citadins... je me mets gentiment au trail histoire de varier les sensations. Et j'ai des kilos à perdre. Là , ce marathon c'est le défi de l'année, si ce n'est de la décennie !! Et sur l'écran est apparu..

Posté par Kilometre à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]